Recherche

Recherche avancée accéder

edito 10/12 thema : Strasbourg

Avant d’aller à Strasbourg pour « 24 heures d’architecture », événement international d’architecture contemporaine organisé par le Réseau des maisons de l’architecture,  je suis allé sur archicontemporaine.org pour faire une petite promenade architecturale personnelle (ça sert aussi à ça archicontemporaine.org). Je tape Strasbourg sur « recherche libre » et là trois pages s’affichent, comme autant de promesses de belles visites de projets.

Ne pouvant présenter que trois projets, je parlerai toutefois de ceux que je n’ai pas choisis et qui l’auraient pourtant mérité : l’immeuble de 46 logements par Denu et Parradon architectes, l’ISU Illkirch Graffenstaden de l’agence Archetype Orth Jacques & Schouvey Christian, et enfin, l’extension de l’ENA par Patrick Schweitzer architecte.

Si les trois projets choisis ont trois échelles différentes - une maison, une rénovation et un gymnase - ils montrent les influences de la très proche Bâle, vivier actuel d’architecture contemporaine remarquable.
La maison B de Julie Wilhelm-Muller, François-Frédéric Muller, est touchante de sobriété et de générosité : les volumes simples de béton enduits blanc composent avec le béton brut et les menuiseries sombres, et forment une articulation entre la cour minérale d’entrée et le jardin engazonné. Le séjour ouvert sur toute sa longueur et sur le jardin, une pergola métallique assure la transition et le contrôle de l’apport solaire.

Le Moulin de la chartreuse conçu par Richard Fischkandl, architecte, sarl B.A.U, est un bel exemple de reconversion d’un ancien moulin dans un esprit de contraste harmonieux : les traces de l’histoire sont gardées, les jonctions et reprises marquées de béton brut ou de métal, le dessin contemporain de l’extension assumé et la brique des murs de façades vient assurer le lien entre les différentes  époques.

Le gymnase du secteur Heyritz réalisé par les architectes Bernard Oziol,  LACOMO, MAOAM Architecture, émerge harmonieusement dans le site par sa présence calme et sobre. Sur un socle alternant béton désactivé et parois vitrées se pose un volume cubique à la fois massif et léger : sur trois faces le bois renforce l’effet de masse, et côté sud, l’intégralité de la façade est translucide, permettant d’alléger l’ensemble du bâtiment et de créer un système ingénieux de mur épais solaire qui optimise l’utilisation du rayonnement solaire.

Côté jardin
Brise soleil
Vue intérieure
Vue intérieure
  • Strasbourg / Bas-Rhin (France)
  • 2009-2010
  • Architecte(s) : Julie WILHELM-MULLER, François-Frédéric MULLER
  • Maître d'ouvrage : SCI AJB
vue sud est
façade sud
façade est
façade nord, entrée
  • Strasbourg / Bas-Rhin (France)
  • 2006-2009
  • Architecte(s) : Richard Fischkandl, architecte sarl, B.A.U
  • Maître d'ouvrage : SOVEDIM
Façade Sud
Vue depuis le canal
Façade Sud de jour
Vue depuis l'entrée principale
  • Strasbourg / Bas-Rhin (France)
  • 2009-2012
  • Architecte(s) : Bernard Oziol / LACOMO, MAOAM Architecture
  • Maître d'ouvrage : Ville de Strasbourg
consulter tous les editos