Recherche

Recherche avancée accéder

edito 09/12 thema : Simple

En architecture, comme dans tous les arts, le simple est ce qu’il y a de plus difficile.
 
Il faut travailler à la fois sur le fond et sur la forme pour que le projet se libère du superflu, utiliser des matériaux courants (pas plus de trois), limiter les percements à leur juste nombre et leur juste place, aller vers l’économie du construit sans appauvrir l’espace, aspirer au lieu que l’homme habite dans ce qu’il a de plus essentiel…

Les trois projets de maisons présentés font preuve de cette simplicité, à la fois dans leurs formes et leurs matériaux sans négliger les qualités d’usages et de présence de l’édifice dans le paysage.

La maison à Tresses en Gironde, réalisée par l’agence Brachard de Tourdonnet, est l’exemple par excellence où l’économie nourrit la simplicité essentielle de l’architecture. Sur le profil classique d’une petite maison : deux murs, deux pignons enduits et un toit à deux pentes en tuile. La maison n’est ouverte qu’une fois sur chaque façade : sur chaque pignon, une fenêtre pour l’étage, sur les murs longs, une baie sur toute la longueur. De cette base assez ordinaire, l’architecte a su par son travail magnifier la simplicité de la proposition en jouant sur les menuiseries et le mobilier, fermant et ajourant les murs de manière précise, permettant à l’articulation rationnelle entre espaces servis et servants de ne pas  perdre de place par des circulations.

La maison bressane réalisée par l’architecte Séverin Perreaut à Louhans en Saône-et- Loire, réinterprète la typologie traditionnelle de la ferme bressane tout en lui insufflant un caractère contemporain : toitures à deux pentes très marquées sur le volume principal, espaces intérieurs traversants et débords de toits importants sur la façade principale composent avec l’utilisation de matériaux anciens « modernisés » : la terre cuite est utilisée en bardeaux pour la façade et le toit, le bois utilisé en mur à ossature afin d’assurer la cohérence de l’ensemble entre la forme de l’édifice et ses capacités thermiques.

L’architecte Laurent Guyader à Saint- Pol- de- Léon dans le Finistère a conçu une maison comme un rocher encastré dans la pente. En mettant en oeuvre le seul béton brut pour toutes les façades, il a marqué une bande dans laquelle s’alternent les baies et les trumeaux de béton texturé. La simplicité de la masse ajourée accroche l’édifice au paysage de cette côte de granite gris et magnifie la grande baie du séjour qui se prolonge en terrasse sur l’espace extérieur.
 
MAISON A TRESSES
MAISON A TRESSES
MAISON A TRESSES
MAISON A TRESSES
  • Tresses / Gironde (France)
  • 2009-2009
  • Architecte(s) : BRACHARD DE TOURDONNET
  • Maître d'ouvrage : privé
  • Maison de l'architecture et du 308 en Nouvelle - Aquitaine (France)
façade principale
Façade principale
Salon et séjour ouvert sur l'espace extérieur couvert
Entrée couverte et abri voiture
  • Louhans / Saône-et-Loire (France)
  • 2005-2008
  • Architecte(s) : Séverin Perreaut
  • Maître d'ouvrage : M & Mme Cannard
  • Maison de l'architecture et du cadre de vie de Bourgogne (France)
vue depuis la voie en contrebas
vue depuis l'accès
pointe du bâtiment
vue dans le paysage
  • Saint-Pol-de-Léon / Finistère (France)
  • 2010-2011
  • Architecte(s) : Laurent Guyader
  • Maître d'ouvrage : Mickael Diner
consulter tous les editos